Propriétaires : comment facturer le chauffage collectif à vos locataires ?

Vous êtes propriétaire de plusieurs logements et disposez d’un chauffage collectif (ou encore appelé chauffage central) ? Sachez que depuis 2017, vous avez pour obligation de facturer de façon individuelle. Pour ce faire, vous devez installer des compteurs individuels pour chauffage collectif ou encore ce qu’on appelle : des répartiteurs de frais de chaleur. Explications.

Comment individualiser les frais de chauffage collectif ?

Comme écrit dans le paragraphe précédent, il s’agit d’une obligation. De ce fait, vous devez absolument trouver une solution (sauf exception(s)), comme par exemple une impossibilité technique ou coûts trop élevés). Selon la disposition des lieux, différentes possibilités s’offrent à vous :

  • si chauffage à distribution verticale : installation d’un répartiteur de frais de chauffage (un par radiateur)
  • si chauffage à distribution horizontale : compteur d’énergie thermique (un par logement)

Si par exemple les logements de votre immeuble sont à distribution horizontale, vous devrez installer un seul et unique compteur par logement qui transmettra les relevés soit par radio, soit à distance (télé-relevé) ou encore manuellement.

Cependant, si vous devez travailler sur des logements à distribution verticale, vous installerez simplement un répartiteur de frais de chauffage sur chacun des radiateurs. Cette façon de distribuer le chauffage est la plus courante dans nos immeubles en France, c’est pourquoi il y a de grandes chances que vous deviez adopter cette solution.

Cette dernière est assez simple de principe : un petit boîtier est installé sur chacun des radiateurs. Celui-ci mesure les températures du radiateur ainsi que de l’air ambiant, et en déduit alors la consommation du radiateur. En additionnant chaque consommation de chaque radiateur, vous obtenez alors un résultat global pour chaque logement. Avec ces données, vous pourrez facilement réaliser un prorata de chacun des logements pour l’immeuble entier, et ensuite en déduire la facturation de chacun d’entre eux.

Ainsi, vous serez en accord avec la loi française, mais aussi plus serein avec vos locataires qui paieront ce qu’ils consommeront réellement. Et qui dit plus de sérénité, dit également plus de possibilités pour vous d’investir… Et pourquoi pas dans un local commercial ?

Written By
More from Mathilde Maret

Les différentes causes de l’investissement immobilier

De nombreuses personnes de la classe moyenne se tournent actuellement dans l’investissement...
Read More