Ventre entre particuliers : les complications à prendre en compte

De plus en plus de propriétaires souhaitent à présent se lancer dans la vente entre particuliers. La raison en est qu’ils pensent ainsi faire quelques économies dans la transaction. En effet, selon le cas, les frais des agences immobilières et les courtiers sont à leur charge. Ce qui peut impacter sur leurs bénéfices. Mais attention, cette solution n’a rien d’idéal. Il y a quelques complications que vous devez prendre en considération.

La description du bien en ligne

Dès les débuts des démarches, vous pourriez rencontrer quelques problèmes. La rédaction de l’offre n’est pas une chose que vous devez minimiser. Entre toutes les propositions disponibles sur le marché, vous devez faire la différence et attirer l’attention des potentiels acheteurs.

Le respect des règles de grammaire et d’orthographe n’est pas la seule chose importante. Il faudra également savoir vanter et présenter votre patrimoine. Les mots ne suffisent pas en général. Vous aurez également besoin du concours d’un photographe professionnel. Des photos sont mieux sur les sites internet qu’une fiche produit de 250 mots.

Dans votre offre, vous devez mettre toutes les informations susceptibles de plaire aux acheteurs. On peut citer la superficie, le nombre de chambres, l’absence d’hypothèque, l’absence de travaux à faire, le DPE, etc.

Trouver le prix idéal pour son patrimoine

Pour trouver, le prix idéal sera aussi assez compliqué pour les novices. Vous ne pouvez vendre en dessus du marché au risque de perdre de l’argent. Vous ne pouvez pas non plus vendre trop cher. Cela décourage les potentiels acquéreurs.

Heureusement, il y a des professionnels qui peuvent vous aider en ce sens. Ils évaluent la valeur vénale de votre bien en se basant sur des données objectives. Ils font la visite des lieux pour vous proposer en quelques minutes une fourchette de prix. Ce tarif au m2 se base aussi bien sur l’état de votre bien que sur la valeur réelle du marché.

Enfin, prenez cependant en compte que les potentiels acheteurs seront toujours tentés de négocier.

La latence des transactions

Certains arrivent aisément à publier une offre attractive sur les sites dédiés. Mais il y a tout de même un problème : les transactions sont lentes. Selon les sondages, la majorité des propriétaires qui vendent eux-mêmes leur bien patienter des mois, voire des années avant de trouver acquéreur. Ce peut être dû à une visite mal gérée, ou un emploi du temps qui ne cadre pas avec celui des visiteurs, etc.

Même si votre bien présente tous les atouts, en moyenne, un contrat de vente ne se signe que dans un délai de 6 mois. Et encore ! Tout dépend de leur profil emprunteur.

Written By
More from Mathilde Maret

La loi Carrez en immobilier

La loi Carrez concerne les appartements, ou les habitations en copropriété horizontale....
Read More