Financer son investissement locatif lorsque l’on manque d’argent

Vous souhaitez investir dans un bien immobilier locatif, mais ne disposez pas des fonds nécessaires ? Sachez qu’il existe des alternatives qui vous permettront tout de même de vous constituer un apport. Découvrons de quoi il s’agit.

Ce n’est pas que pour les riches

Faites-vous partie des personnes qui pensent – à tort – que l’investissement immobilier est réservé aux riches ? Sachez que ce n’est pas le cas et qu’il n’est pas nécessaire que vous disposiez d’une somme d’argent conséquente. En effet, il vous sera tout de même possible de faire l’acquisition de biens immobiliers locatifs et d’en retirer un retour sur investissement intéressant. Toutefois, vous devez faire preuve de détermination et vous donner les moyens d’atteindre votre objectif. Il existe une astuce pratique que l’on appelle l’effet de levier et qui a déjà su faire ses preuves. En effet, bon nombre de professionnels et particuliers se sont déjà servis de cette technique afin de réunir la somme qui leur était nécessaire pour leur investissement locatif.

L’effet de levier : de quoi s’agit-il ?

Concrètement, l’effet de levier est une technique qui permet de réunir les fonds qui permettront de concrétiser la réalisation d’un projet. Il n’est pas nécessaire pour cela d’être particulièrement fortuné. Grâce à cette astuce, vous pourrez vous constituer un capital, qui sera dédié au financement de votre projet immobilier, grâce à des fonds d’organismes tiers. Ainsi, même si vous ne disposez que de peu d’argent ou d’un apport limité, il vous sera tout de même possible de vous lancer dans le business du secteur immobilier locatif. Cette solution pratique peut même s’avérer bien plus avantageuse que l’investissement sur fonds propres. En effet, l’argent ne sortira pas directement de vos poches, mais de celles de l’organisme financier ou de votre banque.

Des avantages prouvés

Une étude a pris pour exemple deux investisseurs dans le domaine de l’immobilier locatif. L’un d’eux s’est servi son propre capital pour l’achat d’un bien à 300 000 euros. Il revend ensuite ce bien au double de son prix initial au bout de quelques années, gagnant ainsi un bénéfice de 100 %. Il lui aura fallu une dépense propre de 300 000 euros pour avoir 600 000 euros et obtenir ainsi 300 000 euros de plus.

En ce qui concerne le second investisseur, il aura également acheté un bien de 300 000 euros, mais pas avec ses fonds propres. En effet, avec un apport personnel de 50 000 euros, il a emprunté 250 000 euros à la banque. La vente à 600 000 euros au bout de quelques années lui aura rapporté 500 % de bénéfices, étant donné qu’avec un fond propre de 50 000 euros, il aura récolté 250 000 euros de gains. Voilà tout l’intérêt de l’effet de levier, qui permet d’obtenir des gains mirobolants sur quelques années seulement.

Written By
More from Mathilde Maret

Vendre sa maison rapidement en quelques étapes

Pour que la vente de son bien immobilier se déroule dans les...
Read More