Prêt à taux zéro (PTZ) : qui peut en bénéficier en 2019 ?

En France, il est parfois difficile d’accéder à la propriété, notamment pour les primoaccédants. Raison pour laquelle le gouvernement a décidé de lancer le Prêt à Taux Zéro (PTZ+). Cependant, tout le monde n’est pas concerné par ce type de prêt immobilier. Il est donc légitime de se poser la question suivante : « qui peut bénéficier du PTZ en 2019 ? » Les réponses.

 

Prêt à taux zéro : qu’est-ce que c’est ?

Inutile de rappeler que la plupart des contribuables français souhaitent devenir propriétaires, et chacun a ses raisons d’acheter un bien immobilier. Mais dans tous les cas, il est impossible de réaliser ce rêve sans faire un emprunt immobilier auprès d’un organisme prêteur. Le problème c’est que ceux qui ne disposent pas d’un apport personnel suffisant ne pourront jamais accéder à la propriété. Heureusement que l’État français a créé le PTZ+ (Prêt à taux zéro) permettant aux primoaccédants de concrétiser leur projet. Cet appui permet de financer une partie d’un achat immobilier. De plus, il n’est assorti d’aucun taux d’intérêt, d’où son nom de prêt à taux zéro. Bien sûr, seules certaines catégories de personnes sont concernées par le PTZ+.

 

Qui peut bénéficier du PTZ+ en 2019 ?

D’un point de vue général, le PTZ s’adresse particulièrement aux primoaccédants. En d’autres termes, une personne physique souhaitant acheter sa première résidence principale peut bénéficier du prêt à taux zéro, du moment que le bien immobilier est situé sur le territoire français. Afin d’éviter toute déception, il est important de vérifier si le type de logement est éligible au PTZ ou pas. Si ce n’est pas le cas, il faudra chercher d’autres solutions de financement adaptées à ses besoins. Il faut, toutefois, retenir qu’en vertu des lois en vigueur, seules les personnes n’ayant pas été propriétaires de leurs résidences principales au cours des deux dernières années peuvent bénéficier du PTZ+ en 2019.

 

Quid des conditions de ressources pour le PTZ ?

Avant de financer un projet immobilier, la banque procède toujours à la vérification des conditions de ressources de son client souhaitant demander un prêt à taux zéro. Pour cela, elle retient pour le calcul le montant le plus important entre les revenus fiscaux de référence du foyer et le coût global de l’opération divisé par 9. Plus concrètement, un couple sans enfant doit respecter un plafond de 50 400 € en zone A, ou 30 800 € en zone C.

Par ailleurs, il est intéressant de souligner que certaines personnes peuvent bénéficier du PTZ, même s’il ne s’agit pas d’une première acquisition. Sont également éligibles au PTZ, les contribuables titulaires de la carte d’invalidité (2e et 3e catégorie), les bénéficiaires de l’allocation d’éducation d’un enfant (ou adulte) handicapé, les victimes de catastrophes naturelles (sinistrés).

More from Sandrine Tornard

Les conseils clés pour réussir un achat immobilier en 2019

Presque la plupart des Français souhaitent devenir propriétaires immobiliers. Mais malheureusement, ce...
Read More