Les conseils clés pour réussir un achat immobilier en 2019

Presque la plupart des Français souhaitent devenir propriétaires immobiliers. Mais malheureusement, ce n’est pas tout le monde qui peut concrétiser ce type de rêve. Il faut en effet être ambitieux pour espérer avoir les clés d’un logement ou d’une villa. Voici quelques bons conseils pour réussir son achat immobilier en 2019.

 

Réaliser une étude de marché

Avant de procéder à une acquisition immobilière, il ne faut pas oublier de faire une étude de marché. L’objectif est, bien entendu, d’enquêter sur les prix pratiqués sur le marché immobilier d’une région, d’une ville ou d’un quartier. Rien ne doit être laissé au hasard. Il est d’ailleurs possible de se faciliter la tâche en consultant les différentes annonces publiées sur internet. Celles qui sont postées sur les vitrines des agences immobilières sont également d’excellentes sources d’informations. Il faut retenir que le prix du mètre carré diffère d’une ville à l’autre. Bien évidemment, les conseils d’un agent immobilier seront d’une aide précieuse, surtout pour les primoaccédants. La prochaine étape sera d’établir le budget prévisionnel de son projet immobilier.

 

Déterminer son apport personnel

En général, il est impossible de procéder à l’achat d’une maison (résidence principale ou secondaire) sans apport personnel. Plus concrètement, il est important de déterminer son montant global avant de se constituer un dossier de demande de prêt immobilier. Pour ce faire, le porteur de projet immobilier doit prendre en compte ses économies, les sommes d” argent issues d’une donation ou d’un héritage, les loyers tirés d’une location ainsi que l’argent provenant d’une vente immobilière. Il est bon de noter que les banques privilégient toujours les dossiers des emprunteurs disposant d’un apport personnel important. Après avoir réglé ce détail important, il convient de prévoir un budget prévisionnel afin de concrétiser son projet immobilier. D’un point de vue concret, si le taux d’endettement de l’acquéreur est supérieur à 33 % de ses revenus nets annuels, la banque ne pourra jamais le financer.

 

Calculer les frais liés au crédit immobilier

Comme mentionné plus haut, il faut contracter un prêt immobilier pour devenir propriétaire, à condition d’avoir un apport personnel suffisant. A ce titre, il faut savoir qu’un prêt immobilier comporte toujours des frais de dossier, l’un des principaux inconvénients d’un emprunt. Ils sont généralement compris entre 500 et 1 000 €. Normalement, les frais de dossier d’un crédit immobilier doivent être inclus dans le TAEG (taux annuel effectif global) ou le vrai coût du crédit. Depuis 2016, tous organismes prêteurs sont tenus à l’obligation de fournir le TAEG à leurs clients au moment de la souscription d’un crédit immobilier. Bien entendu, il ne faut pas oublier de comparer les taux d’intérêt pratiqués par les banques concurrentes avant toute prise de décision. Il sied de rappeler que les frais de notaire ne sont pas inclus dans le calcul du TAEG d’un prêt immobilier.

More from Sandrine Tornard

Les concepts de base de l’immobilier d’entreprise

L’immobilier d’entreprise est l’une des formes d’investissements immobiliers les plus populaires. Il...
Read More