Le marché immobilier en Suisse

En Suisse, le marché immobilier connaît un grand succès et nombreux sont les étrangers qui choisissent de se lancer dans ce secteur depuis ces dernières années. Pour cette année, avez-vous plutôt intérêt à louer ou à acheter ?

Immobilier en Suisse : louer ou acheter ?

Par rapport à la location, la propriété du logement est nettement plus attractive. Cela s’explique sans doute par les intérêts hypothécaires qui sont historiquement bas. En effet il se trouve que si on compare le prix moyen d’un loyer pour des appartements de 4½ pièces avec les charges d’intérêts d’un appartement en propriété disposant la même taille, avec 7862 francs par an, les charges d’intérêts avec hypothèque fixe à 5 ans sont nettement inférieures aux frais de location, qui représentent 22 308 francs par an en cas de nantissement à 80%. Seulement, en plus des charges d’intérêts, les propriétaires doivent également tenir compte des frais d’entretien, qui se situent en moyenne à 1% de la valeur de l’immeuble. Dans l’ensemble, pour un appartement en propriété, les dépenses s’élèvent ainsi à 15 362 francs par an, ce qui reste largement inférieur aux frais de location. Actuellement, acheter revient donc ainsi moins cher que louer en Suisse.

En cas de calcul détaillé, la propriété est également moins chère

Pour déterminer au cas par cas s’il est plus intéressant d’acheter ou de louer un logement, de nombreux autres facteurs sont à prendre en compte. Dans l’immobilier, il faut toujours tenir compte de la fiscalité, mais aussi des coûts d’opportunité ou des alternatives de placement des fonds propres pour faire plus simple. Avant de prendre une décision, il ne faudra pas non plus oublier le manque de liquidité de l’objet à court terme ou encore les gros risques financiers. Grâce à une appréciation du terrain à long terme, les biens immobiliers génèrent des opportunités de bénéfice. En revanche, ces facteurs varient aussi fortement selon la situation personnelle. Quoi qu’il en soit, du moins pour cette année 2019, dans l’immobilier en Suisse, l’achat tend actuellement à revenir moins cher que la location même en calcul détaillé.

Notons aussi qu’en cas de nantissement élevé, l’amortissement aussi doit être budgétisé. Bien évidemment, en amortissant, l’argent n’est pas dépensé, il est plutôt investi dans l’accession à la propriété. Devoir les payer ne constitue donc pas des coûts d’habitation, mais simplement un transfert des liquidités vers la fortune liée à la propriété.

Immobilier en Suisse : les différences régionales règnent

En Suisse comme ailleurs, les coûts de la propriété varient selon les régions. À cet égard, les prix du terrain et de l’immobilier sont bien déterminants. Dans les régions touristiques, la propriété est plus chère que les biens à louer, car les acheteurs sont prêts à payer des prix supérieurs à la moyenne pour bénéficier d’une résidence secondaire. Parmi les villes les plus connues en Suisse, nous pouvons citer Lausanne. Elle abrite de nombreux sites touristiques et si vous souhaitez investir en Suisse ou juste louer un bien immobilier unique le temps d’un passage, contactez juste une agence immobilière à Lausanne et elle fera le plaisir de vous guider et de vous accompagner dans votre projet.

Written By
More from Ines Solange

Immobilier : pourquoi investir aux États-Unis ?

Investir aux États-Unis présente de nombreux avantages : La variété du marché immobilier...
Read More