Investissement immobilier en montagne : connaître les tendances

Actuellement, de nombreux français s’intéressent à l’investissement immobilier en montagne. Les biens acquis peuvent faire office de havres accueillants pour des séjours inoubliables en famille ou entre amis. Jouissant d’une situation idéale en haute altitude, ils peuvent aussi être mis en location. D’ailleurs, l’investisseur aurait plus de chance de tomber sur de potentiels locataires potentiels.

Des offres pour tout budget

Le marché immobilier de montagne se révèle très rentable. Sans doute que les prix pratiqués varient d’une station à une autre. Ils s’évoluent en fonction de plusieurs critères, dont la situation et la superficie. Heureusement que les coûts restent accessibles à tous les budgets. À titre d’exemple, dans les Alpes, les prix varient selon le bien et ne vont pas au-delà de 10 000 euros par mètre carré. Il est même possible d’y acquérir un bien immobilier de montagne à 2 300 euros le m².

Les coûts varient également selon le standing. Il ne faut pas non plus négliger la demande ainsi que l’offre locale. Si les prix restent accessibles aux petits budgets à Val Thorens, l’achat immobilier à Courchevel demande un investissement assez lourd. Il peut aller jusqu’à 25 000 euros par m² pour les appartements à rénover. Dans le cas d’un projet d’investissement dans le neuf, il faut se préparer à un achat assez onéreux à partir de 30 000 euros le m².

Les biens immobiliers situés dans des montagnes célèbres se proposent avec une fourchette assez large, de 5 000 euros à 25 000 euros. L’on distingue les chalets et vieux appartements nichés en val d’Isère, Megève, Méribel, Le Praz ou Moriond. À noter que le type de bien doit faire partie des critères à prendre en compte. Il peut s’agir d’un vieil appartement, d’un bien neuf ou d’un chalet familial.

Investissement dans le neuf et le haut standing

L’investissement dans le neuf capte désormais l’attention des investisseurs de montagne. Cette option s’ouvre, d’ailleurs, aux clients internationaux. Les acquéreurs venant des quatre coins du monde, dont de Belgique, Suisse et Moyen-Orient choisissent d’investir dans les hautes altitudes. Tel est également le cas pour les Français résidant à Singapour ou encore à Dubaï. L’investissement dans le neuf bénéficie ainsi de l’intervention massive des investisseurs internationaux, ce qui augmente les coûts pratiqués.

Toutefois, des problèmes frappent le marché du neuf. Auprès de certaines stations, les dossiers de constructions sont jugés irrecevables dans le cadre de l’application des plans locaux d’urbanisme. Les acquéreurs choisissent, de ce fait, d’opter pour les biens nichés dans d’autres territoires, dont les Gets. Les prix deviennent donc de plus en plus importants et environnent les 13 000 euros. Cette hausse de coûts s’applique également à Châtel où le m² augmente jusqu’à 8 000 euros en seulement cinq années.

Written By
More from Mathilde Maret

Comment réussir son investissement locatif ?

L’investissement dans l’immobilier locatif permet l’achat d’un logement pour le louer afin...
Read More