Crédit immobilier : comment en calculer le coût ?

C’est un fait ! On assiste depuis peu à la baisse du taux des crédits immobiliers. Et c’est notamment la raison pour laquelle les particuliers sont devenus de véritables adeptes des placements dans la pierre. Mais quand bien même les crédits auraient chuté, il n’en demeure pas moins que les offres des banques diffèrent selon le cas. Plusieurs frais entrent en considération en ce qui concerne le calcul du taux de votre emprunt. En apprendre davantage sur ces derniers semble être utile.

Le capital en lui-même et les taux d’intérêt

En termes de crédit immobilier, vous avez le choix entre deux types de taux. Celui le plus plébiscité reste le taux fixe. Et pour cause, il permet une meilleure gestion des charges mensuelles dans la mesure où peu importe la situation du marché, il reste stable.

Mais vous avez aussi les taux variables. Ces derniers vous permettent de faire quelques économies si le marché s’y prête. Cependant, en cas de soudaine hausse, vous payerez plus cher votre emprunt. Une variation qui ne tend pas à faciliter la gestion de vos avoirs.

Sachez que le taux d’intérêt demandé par les banques est calculé sur la base du capital emprunté. Dit autrement, plus vous vous endettez, plus vous aurez des intérêts à payer.

Faire la différence entre taux et TAEG

Vous ne pouvez pas vous baser sur le taux mensuel pour estimer le coût de votre crédit immobilier. Pour calculer le coût sur le long terme, il faudra prendre en compte uniquement le Taux Annuel Effectif Global ou TAEG. C’est la combinaison des différents taux, pénalités en tout genre, et des frais d’assurances ainsi que des frais d’inscription au crédit. Pour rappel, le dernier est de 0 euro auprès des banques en ligne, ce qui explique d’ailleurs la modicité si renommée de leur prestation. Il est toutefois de 1 % en moyenne auprès des banques traditionnelles.

En ce qui concerne les frais de garantie pour les hypothèques ou les cautions, les banques proposent un coût de 2 % du capital global. Dans ce dernier seront comptés les taxes de publicité foncières, les droits de timbre et les frais de notaires, voire bien d’autres charges.

Jouer sur les caractéristiques du prêt pour faire une bonne affaire

Pour réduire le coût de votre emprunt, vous pouvez emprunter à des conditions plus abordables. D’où l’importance justement de simuler les offres avant de comparer. Comme susmentionnés, les intérêts du crédit immobilier dépendent du capital demandé. Ils varient également selon la durée du contrat. Un crédit immobilier se souscrit en moyenne pour 15 à 20 ans. Au-delà de quoi, vous payerez plus cher votre prêt. Les intérêts mensuels se cumuleront.

Written By
More from Mathilde Maret

Ventre entre particuliers : les complications à prendre en compte

De plus en plus de propriétaires souhaitent à présent se lancer dans...
Read More