Comment optimiser ses chances d’obtenir un financement immobilier ?

L’octroi d’un financement immobilier se passe dans 90 % des cas auprès d’une institution bancaire. Les projets y sont scrupuleusement étudiés et ce ne sont pas toutes les demandes qui sont acceptées.

La présentation d’un bon dossier pour amadouer la banque

L’optimisation des chances d’octroi d’emprunt bancaire ne se fait pas approximativement, mais requiert une bonne préparation et un excellent dossier. La présentation des relevés de comptes propres et sans les découvertes bancaires constitue un bon début. Les vrais relevés de compte doivent être présentés pour l’analyse de votre banquier. N’hésitez pas à camoufler vos dépenses en effectuant des petites épargnes mensuelles pour leur montrer votre bonne foi. Mais avant d’apporter vos dossiers à inspecter, finissez de payer tous vos autres crédits. Un autre crédit réduira largement votre capacité de remboursement et diminuera ainsi le financement de votre immobilier. Le meilleur c’est que vous présentez jusqu’à un apport de 10 % du montant escompté pour optimiser vos chances de recevoir une belle somme. Cet apport constitue non seulement une belle garantie de votre motivation à rembourser correctement, mais servira également à recouvrir les frais afférents à la préparation de votre dossier : chez le notaire et pour l’hypothèque. Une situation professionnelle stable reste également un bon argument pour obtenir les bonnes grâces de la banque. Les profils stables ne les intéressent non seulement pour la garantie du prêt en cours, mais induisent déjà une future collaboration entre les deux parties. Le rapatriement des produits d’épargne dans la nouvelle banque ou l’adoption de l’assurance habitation proposée par cette dernière peuvent également valoriser votre dossier.

L’assurance de la viabilité du projet immobilier à la clé de la réussite de l’octroi de financement

Un projet immobilier bien réfléchi se ressentira nécessairement dans le dossier qui le présente à la banque. Votre maîtrise parfaite des différents détails et de grands enjeux de votre projet sont obligatoires avant même de prendre un rendez-vous auprès de votre banquier pour déposer vos dossiers. Un projet qui présente des failles doit être camouflé par de bons arguments oraux afin de rallier votre  banquier à votre cause pour qu’il plaide à votre avantage. Vivez profondément votre projet, ne lésinez pas sur les supports techniques afin de montrer que vous y croyez. L’usage des appuis en illustrations comme les maquettes, les slides, les brochures ne seront pas du tout à écarter. Soyez toujours celui qui détient le dernier mot et ne renoncez jamais à vos projets. Cette forte motivation sera le gage d’une transaction réussie vu que la dernière étape de l’analyse de votre dossier consiste à jauger votre perspicacité à vous battre pour l’achèvement de votre projet immobilier. Cette part d’objectivité vient à la fin de votre entretien avec le banquier.

Written By
More from Mathilde Maret

Le marché immobilier : connaître les différentes saisons

Contrairement aux idées reçues, acheter et vendre ne se font pas à...
Read More